2.jpg

Je viens d’une culture qui ne peux vivre sans couleurs et où la création, c’est la liberté. En tant qu’épicurienne, mes créations sont le reflet d’une boulimie de formes et de couleurs que je transcris sur la toile recréant ainsi un chaos réorganisé.


Une abondance de formes se répète, créant une carte de mon intérieur qui vibre telle une partition musicale. Ma réalité n’est pas linéaire et naïve. Au contraire, elle est complexe et colorée.

J’ai besoin d’explorer différents univers. En créant des objets, je passe aux volumes bien réels, à la 3D non virtuelle et cela me donne une autre vision. C’est une continuité à mes créations qui prennent vies. Le plus important est la réalisation. Le coté commercial n’est qu’un plus, un aboutissement.

Mon approche de la photo est assez authentique.  Sans subterfuge ni artifice, en studio ou sur le terrain, je privilégie la lumière naturelle et saisis l’instant. En mode reportage, je capture l'éphémère et tente de retransmettre l'atmosphère.